Toutes les infos de mes derniers voyages en Birmanie

13032009

C’est notre deuxième voyage en Birmanie et ce pays reste toujours aussi magique .Même si le Myanmar est politiquement incorrect allez-y , les gens sont tellement gentils et accueillants , nous sommes pour eux une fenêtre sur le monde et le tourisme est leur seul moyen d’améliorer leur quotidien.C’est aussi l’occasion de remonter le temps , c’est l’Asie d’il y a 30 ans. 

Pour nos deux périples nous avons fait confiance à Gulliver Travel : Agence locale basée à yangoon,Les responsables Hervé et Franck sont d’origine Française, donc aucun soucis de langue et je les remercient au passage pour leurs services irréprochables et leur disponibilité.  

 Résumer de notre voyage. 

Départ Bruxelles Bangkok via Abu Dhabi  avec la compagnie Aérienne Emirate   Leurs tarifs sont souvent intéressants à réserver via Connections , possibilité de choisir ses places à la réservation. Les avions sont confortables et spacieux. 

Bangkok / Rangon Nous avion choisi cette année AIR ASIA à ne pas faire ; les vols sont moins cher et facile à réserver mais c’est du LowCost sauf à l’enregistrement des bagages car évidemment dans ce genre de compagnie les tarifs ne sont interressants que si vous partez  ultra léger et sans attendre de service . La file à l’enregistrement des bagages et l’organisation des desks vaut également le fait de choisir une autre compagnie, donc donner préférence à l’agence  Air Bagan .

Arrivé à Yangon : Nous sommes attendus par un chauffeur de Gulliver , ils sont toujours à l’heure ….et souriants . Leur Anglais est de bon à très basic mais dans tous les cas il feront tout ce qu’ils peuvent pour vous être utile .  Pour avoir la description complète de notre voyage consulter notre carnet de voyage ci-dessous . 

                           Bon Voyage à tous et n’hésitez à m’envoyer un petit mail à pascale@lknet.com pour plus d’infos.  




Jour 20-24 Ngapali

24042009

Vol vers Tandwé pour accéder à Ngapali, après tant d’émerveillement nous allons reposé nos esprits gavés de dorures , de teck , de stupas , de pagodes et de rois déchus dans un hôtel situé dans le golf du Bengale . Les plages ne sont accessibles que depuis 1995 aux étrangers . Une belle plage qui à gardé toute son authenticité malgré l’implantation d’hôtels de plus en plus nombreux, qui globalement s’intègrent bien dans le paysage . Les plages ont en arrière plan des magnifiques cocoteraies animées par quelques villages de pêcheurs dont on peut observer  les vas et vient . Ce ne sont pas les plus belles plages du monde mais qu’elle tranquillité. Ici ne vous attendez pas  à trouver une équipe d’animation tonitruante décidé à vous user au vollybolli ou sur un jetski super bruyant et polluant. Par contre au couché du soleil vous êtes invité par les habitants du village à faire un match de foot sur la plage . N’hésitez pas à déguster les crevettes géantes et autres spécialités de la mer dans les petits restos du village à quelques minutes à pieds de la plage . La plus part n’ont pas d’électricité donc c’est un vrai repas aux chandelles. Et ça aussi tant mieux car le bruit de fond du groupe électrogène on en a un peu marre. Donc nous voilà prêt pour 4 jours à lézarder sur la plage . 




Jour 19 Taunggyi

11042009

Nous devons reprendre l’avion pour de Tachileck et la route est longue et de nouveau en super mauvais état en plus on crève un pneu en pleine pampa . Mr Paul nous fera faire un petit tour sur la frontière Thai occasion pour moi d’envoyer quelques SMS car en Birmanie pas de GSM et de comprendre pourquoi ils sont si européaniser à Kengtoung , il y a une espèce de zone libre ou les ThaÏs viennent vendre tout et n’importe quoi aux Birmans . Une fenêtre sur la consommation à outrance pour ceux qui en on les moyens, faux Vuitton – fausses Rolex – jeans guess , alimentations tout comme à Bangkok ! le Vol est à l’heure , il y a un monde de dingue dans ce petit aeroport . Notre nouveau guide nous attends et destination Taunggyui sur une petite route de montagne super sympa. Pour la descendre idéleament le faire le matin tôt , car vous verrez de superbes brumes par nappes , c’est assez impressionnant , tellement impressionnant que j’en ai oublié de prendre des photos . On file jeter nos bagages à l’hotel Paradise  qui n’a de paradise que le nom, on s’en fou on vient pour la fête des ballons  . Evenement qui à lieu uniquement en novembre et c’est à faire absolument. Nous débarquons en pleine fête foraine immense, ce qui nous intéresse : les lâchés de ballons en papier de riz ; ils ont le pouvoir de repousser le mal et d’écarter les pêchers, les gens viennent de toute la Birmanie pour ses compétitions d’aéronefs d’un autre temps organisées de jour comme de nuit . Ceux de l’après midi représente plutôt des animaux  colorés, ils sont gigantesques et c’est une vrai prouesse technique de les faire décoller au milieu de cette grande pleine à l’aide de flambeaux. Ceux des nuits sont garnis de bougies chauffe plats et on y ajoute au dernier moment un radeau charger de feu d’artifice et inutile de dire que la manœuvre est périlleuse et que certains explosent à quelques mètres de la foule ce qui ne me rassure pas fort. Mais le spectacle et l’ambiance est unique. Le grand gagnant de la compétition gagnera l’equivalent de 1000€ . Nous y passons 24 H. C’est dingue comme on peu developper beaucoup de créativité et d’ingeniosité même avec peu de moyen . Il y a une bonne ambiance mais attention quand même les Brimans boivent beaucoup ….et adorent les jeux d’argent , Il y des especes de roues de tombola fabrication maison ou s’entassent les parieurs acharnés . Pour le soir n’y aller pas trop tard car ce sont des hordes de voiture qui circulent anarchiquement dans tout les sens et cela fait des embouteillages inextricables ou tout le monde fini par sortir de sa voiture et l’abandonne sur place . Si Si les services de polices auraient besoin d’une bonne formation !!!!!




Jour 16 17 18 Kengtoung

11042009

 Nous avons choisi de faire 3 jours de trek et Il nous reste donc une journée pour découvrir la ville . A faire dans Kengtoung , louer un tuktuk pour la journée tout ce qui se visite est assez concentré et visiter les pagodes des environs  elles sont assez différentes de ce que nous avons vu jusqu’à présent , ne pas rater le marché ou certaines ethnies du coin viennent faire du commerce, c’est un des plus chouette marché, coup d’œil aux combats de coq on aime ou pas mais ça fait partie des coutumes. J’ai envie d’acheter des tonnes de trucs mais on est toujours un peu limité en bagages, je craque quand même pour une superbe coiffe Akka et des tissages qui finirons en set de table. Et bien bien sur une ballade autour du lac pour prendre l’ambiance de la ville.




Jour 14-15 Inlé Kengtoung

11042009

Le village de Nuaung Shwé , ce matin nous avons de la chance il y a une sorte de parade d’offrandes , toutes les associations et communautés on réalisés de jolis montages de cadeaux pour les moines , Vêtements , vaisselles , cahiers…. ils sont exhiber dans la rue sur des chars en se dirigeant  vers les monastères le tout accompagner de roulement de tambour et de musique . Nous les suivont un petit moment et puis nous  prenons un velo /pousse pousse pour aller visiter le monastère de Swé Yan Pyay à voir le matin tôt pour prendre de bonnes photos car la luminosité est forte et brûle le rouge éclatant de la bâtisse , un moine donne cours et comme à chaque fois nous sommes les bienvenus. Si vous avez besoin d’un hotel , je vous conseille le Amazing la propreté est un peu aléatoire mais les chambres supérieurs du RDZ on une belle terrasse et une très jolie baignoire en pierre avec des robinets éléphants, vous pouvez déjeuner sur le petit pont et beneficiez de toute l’animation. 

Départ vers l’Aéroport et vol vers Tachileck pour aller à Kengtoung qui est la capitale du triangle d’or, les étrangers ne peuvent s’y rendrent que depuis 1993 et on sent bien qu’il est souhaitable d’être encadré, la route de Taunggyi à Kengtung nous est interdite de même que ma demande de laissez passer pour MOGOK. On suppose que ce sont pour les mêmes raisons. Et voilà encore un endroit très différent des autres : la ville est organisée autour d’un paisible lac et on sent toute de suite que la Chine est omniprésente les jeunes sont habillés à l’européene avec des looks branchés, ils écoutent de la music made in USA et parlent assez bien anglais, certaines maisons sont assez cossues . Nous sommes a l’hôtel Princess rien d’inoubliable, c’est du basic de chez basic qui sent un peu trop la naphtaline à mon goût. Au retour de mon premier voyage j’ai lu le livre Birmane qui pour moi n’est pas un chef d’œuvre littéraire mais en cours de lecture un passage avait retenu mon attention et plus particulièrement la relation du personnage avec son guide , je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu l’impression que ce guide existait et grâce à Hervé qui connait ou est connu de beaucoup de Birmans nous avons pu avoir recours à ses services de guide pour notre Trek : c’est Mr Paul de son vrai nom : U SAI LON Paul . Un personnage, un grand monsieur par son âme comme je les aime avec un caractère bien tremper et qui ne pratique pas la langue de bois.  Une histoire vivante. Il ne nous à pas quitté pendant 4 jours. Prévoir un bon équipement de marche des boissons et un picnic. Nous avons fait ce trek dans des conditions atmosphérique exceptionnellement mauvaises, la première journée il est tomber des trombes d’eau et la route à été rapidement impraticable pour notre véhicule ce qui à rajouter un long temps de marche à l’itinéraire de base .Dans ces conditions prévoir 6H de marche par jour . Nous avons marché dans des torrents de boue et escalader des talus détrempés. Nous ne sommes pas très sportifs donc moi je vous dirais que tous les villages ne sont pas accessibles pour le marcheur basic , mais nous étions particulièrement motivés de découvrir les dernières ethnies primitives et merci à Mr Paul de nous avoir encouragés dans les moments difficiles avec ses supers histoires. Heureusement les jours suivants la pluie à cessée mais les chemins restaient excessivement boueux et glissants. Nous avons visité  au total 7 ou 8  villages , Pluies Battantes nous avons été accueillis par des femmes fantastiques qui portent des coiffes très particulières faite de boules et de pièces d’argent , on a pu se refugier dans leurs habitations et les familles nous ont été présentées , Mr Paul connait tous les dialectes des différentes ethnies ce qui nous à permis de partagé des moments intéressants avec eux et en échange Mr Paul leur donne des nouvelles de la civilisation, c’est un people dans le coin , il est invité à toutes les cérémonies locales et ils est fort attendus car il aide aussi toute ses familles socialement. Nous avions prévu le coup et nous avions un stock de médicaments de première urgence à offrir, il a parfois fallu donner un cours pour la bonne façon de les utilisés. Cela faisait plus d’un an qu’ils n’avaient pas vu de touristes. La montagne est peuplée de différentes tribus qui ont toutes des croyances et des habitudes vestimentaires différentes, elles ont en commun de vivre de l’agriculture, de l’ artisanat et ne pas souhaiter avoir beaucoup de contact avec la civilisation. De village en village on traverse de très beaux paysages aménagés en terrasses ou broutent tranquillement de gros buffles noirs. Certaines maisons sont suspendues à la paroi de la colline c’est impressionnant mais offre un vue à 360° sur la vallée. Dans certains villages nous seront accueillis par la chamane mais partout ont nous offre du thé et à manger . Le soir Mr Paul trouve encore le courage de prendre le repas avec nous dans les cantines du coin et parfois je suis inquiète pour lui quand il s’enflamme dans des conversations anti Gouvernement, mais il m’assure que cela ne lui posera pas de problème. C’est la seule personne qui nous donnera un image de réalité quotidienne des Birmans , et c’est un grand amoureux de sa région . Il ira jusqu’à nous raccompagner à l’aéroport 2 jours plus tard et c’est vraiment un personnage inoubliable. Je me suis promise de me refaire une bonne condition physique et de retourner avec Mr Paul faire de la rando . 




Jour 13 Lac Inlé

11042009

Je me réveille à 4H30 du mat par les chants des moines d’un monastère voisin c’est assez impressionnant. Le lever du soleil aussi d’ailleurs , la lumière tire du fushia au vilolet avant de laisser percer le bleu éclatant . Nous allons au lac Sankar à 2H de pirogue de l’hôtel on part à l’aube et nous fera un stop au marché d’Indein pour nous dérouiller les jambes , Marché coloré , j’aime beaucoup le parking des char à bœufs, les femmes portents des espèces d’essuis eponges en coiffe . Nous sommes obligé d’être accompagné d’un guide Pa-O, pour accéder aux villages de Kyaung Khan ou de Kyaung Daing, comme au monastère de Tharkhaung , mais com d’hab Gulliver c’est occupé de l’administratif et il nous suffira d’aller chercher notre jeune et sympathique guide qui parle très bien anglais . La région est restée longtemps  inaccessible aux touristes et nous découvrons de magnifiques paysages lacustres entourés de vertes collines .Trois ethnies se partagent le territoire : les paysans Shan, les Inthas et les  Pa-o, ce sont des minorités qui vivent sur les berges sud du lac Inlé ou dans les collines . Le temps semble avoir arrêté sa course depuis des siècles. Dans un village nous visitons une famille qui produit de d’huile d’arachide pressée par un buffle sur une imposante meule et une distillerie d’alcool de riz fabriqué selon une méthode et des moyens de production qui datent du  moyen age. L’alcool de riz est un peu rude pour nos estomacs , donc on s’abstient .
Visite d’un groupe de monastères dans le village lacustre de Kyaing Khant. On retrouve des stupas comme à Indein les pieds dans l’eau et recouvertent de végétation qui leur donne un petit air charmant . Ici par contre rien n’est encore développer pour le tourisme , mais il est prévu car comme partout on restaure comme on peut , mal mais on restaure à coup de kilos de peinture dorée.On entend une misique tonitruante au loin, e
t nous revoilà installer chez l’habitant invité à une nouvelle cérémonie de mariage, la fête bat son plein et tout le village nous considère de façon sympathique et curieuse. Ce sont toujours de bons moments à partagés et les gens sont d’une générosité incroyable en laissant si peu transparaitre la difficulté de leur quotidien. Retour sur notre pirogues les couchés de soleil sont époustouflants. 




Jour 12 Lac Inlé

11042009

On se met d’accord avec notre équipage sur les visites de la journée il y a tant de choses à voir sur et autour de lac , profitons d’abord de l’ambiance générale , déambuler en pirogue entre les villages sur pilotis et les jardins flottants de tomates ….. Allez au marché fixe de Nan pan très couleur local vous devrez enjamber des dizaines de pirogues pour arriver sur la terre ferme et le spectacle est sympa,les femmes Shans viennent y échanger leurs épices , tomates , ail et potions magiques, possibilité d’acheté leurs jolies vestes indigos et noires ,des coiffes et des bracelets très colorés . Les piroguiers adorent vous faire faire du shopping mais pour moi le seul endroit réellement intéressant est l’atelier de tissage de fibre de lotus , ils y vendent de magnifiques foulards en soie de toutes les tailles avec des couleurs pétillantes , à mon dernier passage j’en certainement acheté 15. Adresse : Ko Than Hlaing   Middle quarter Inpawkhon Inlé Lake . Consacrez plutôt du temps aux visites. Cette après midi direction le site de INDEIN un de mes chouchous , 40 minutes de pirogue au milieu des nénuphars , des buffles d’eau ,on zigzag entre quelques sympathiques pagodes qui bénéficient d’une lumière super zen , beaucoup de guides vous proposerons d’aller visiter le monastère des chats sauteurs ,moi cette année, je zappe je n’ai pas vu ou compris l’intérêt de la visite car je pense que par manque de visiteurs les moines on perdus leur motivation et les chats leur souplesse ! !! On stoppe notre pirogue sur le petit pont de bambou au bord d’un chemin bordé d’échoppes à touristes , là je me rends compte de ce que les Birmans attendent du tourisme , il à du être important avant notre visite de 2007 , car le parcours est long jusqu’à la pagode de Shwe Inn Thein et ce sont des centaines de mini échoppes improvisées avec de l’artisanat recouvert de poussière qui nous attendent , la plus part des vendeurs ont du certainement trouver une autre occupation pour gagner un peu d’argent pour survivre car il y a que une ou deux personnes qui somnolent dans des transats  pour gardé tous les stands ,  l’ambiance est un peu désolante . Par contre une pirogue aborde , bondée de femmes Shan qui reviennent du marché avec leurs invendus  sur la tête dans de grands paniers tressés, elles nous accompagnent en riant sur la pente douce qui mène à la pagode , la configuration de l’endroit est assez particulière et petit à petit on voit des stupas de couleurs terracota érodées par le temps jaillirent de la végétation, le spectacle vaut le déplacement la partie non restaurée du site à un charme fou , n’hesitez pas à quitter le chemin pour vous promener au milieu des stupas . Le centre de la pagode à été en bonne partie restaurée et elle est peut être un peu trop blanche et dorée à mon goût moi qui pourtant suis adepte d’un certain minimalisme , je crois que ce pays à un urgent besoin d’aide de spécialistes pour la restauration de son patrimoine car on va passer à côté de beaucoup de choses et peut être parfois faire pire que mieux ! Je vous conseille de redescendre par la pampa en bas il y une petite forêt de bambou qui longe un bras de la rivière et on peut y voir les femmes faire leur lessive ou laver les enfants. L’eau à des reflets verts intenses et le soleil dans les troncs c’est trop beau . Retour sur notre pirogue la lumière de la fin journée est encore plus belle et on croise des moines en pirogues , des pêcheurs , et des écoliers qui rentrent chez eux . 




Jour 11 Pindaya

11042009

Vol pour Heho et route vers Pindaya , là on change radicalement de paysage et les routes sont en très très mauvais état , on va rouler 4Heures pour faire 80 KM . Les grottes sacrées il faut les méritées. C’est une région très rurale il y a des plantations  de choux partout et c’est justement la période de la récolte, on croise des dizaines de char à bœufs , camions , camionnettes , vélos tout ce qui peut transporter quelque chose , transporte du choux . Sur les bords des routes on trouve des petites échoppes improvisées qui vendent l’essence au litre dans des bouteilles en plastique , seule Yangon et Mandalay ont des stations à essence. On arrive à notre hotel : le Inlé Inn Pindaya, ce sont des grands bungalows en pierre bois et bambou plutôt sympas et comme partout nous sommes les seuls touristes dans l’hotel et le village à l’air assez éteint …. mais nous decidons de diner là , et la cuisine du resto est très bonne . Dés le matin on attaque la visite des grottes , lampe de poche au poignet , l’ascenseur est comme toujours en panne donc petite séance de marche pour arriver à l’entrée de la grotte, la vue est impressionnante et au final on ne regrette pas la route chaotique , Plus de 8000 bouddhas de toutes les tailles , de tous les styles installés un peu anarchiquement c’est très doré et surprenant , faire très attention le sol est en carrelage bien humide et bien glissant. Un guide improvisé nous commente les lieux et en ressortant on trouve notre homme assis sur une couverture au millieu de pleins de kyats qu’ il  met en liasses , Sûr que le Birman est aussi généreux qu’accueillant ! Visite de l’atelier d’ombrelles près du centre ville . c’est très petit amis interressant et l’occasion de faire personnaliser votre ombrelle et l’emporter de suite . Et nous voilà repartis pour la route en sens inverse direction Lac Inlé . Pas de chance il pleut à seaux depuis plusieurs jours et le lac à débordé dans le village de Nyaung Shwé que nous devons traverser , donc détour de 30 KM  … EH oui le réseau routier est assez limité donc encore 2 H de route de plus . La pirogue à moteur de Gulliver nous attend avec son équipage local et on traversera le lac à la tombée de la nuit accompagné par de l’orage et une mini tempête , super ….. nous arrivons à l’hotel Shwé Inn Tha qui est top charme quand il fait beau , l’hotel est à 1H de pirogue de Nyaung Shwé au milieu du lac , ce sont une trentaines de bungalows individuels en bambou sur pilotis avec une super terrasse privée qui donne sur le lac , Petit conseil un truc chaud pour dormir , il fait très humide et les nuits sont fraîches . La propriétaire se prénomme Ann elle à aussi un restaurant  le Ann’S que je vous conseille pour déjeuner et demandez à visiter sa serre avec sa super collection d’Orchidées c’est une femme charmante et un personnage clé du développement de la région . Les avantages de dormir sur le lac c’est être au centre des visites, le désavantage c’est que le soir à 17H vous êtes sur votre Floatingresort et vous ne pouvez plus en bouger . On mange très bien au Shwé Inn Tha mais comme je l’ai déjà dis depuis Deux ans il y a très peu de touristes en Birmanie ce qui constitue un réel et égoïste avantage sur les sites et les rends encore plus exceptionnels mais le soir vous avez intérêt aimé la lecture car aucune ambiance nulle part excepter le ronronnement du groupe électrogène. On se prend un apero au « bar » et nous avons de suite remarqué que le jeune homme est particulièrement flatté de pouvoir nous réalisé un coktail . Perso je ne viens pas pour faire du Karaoké donc cela ne gène pas plus que ça et franchement une petite séance de réflexion sur les merveilles de la journée et je m’endort sans soucis. Inutile de vous dire que partout le personnel est attentionné et prêt à faire n’importe quoi pour vous faire plaisir , Respectez les !!!!!   




Jour 8-9 & 10 Bagan

11042009

Vol pour Bagan , Bagan c’est aussi romantique que Venise … Du grand spectacle ; des temples et des pagodes à perte de vue disséminés dans une immense plaine , Tantôt ils émergent d’une végétation tropicale ou se fondent derrière un filet de brume ou jouent aux ombres chinoise avec le soleil qui se couche . Un des plus beaux endroits du monde. Faire toutes les visites soit en carriole à cheval soit à vélo mais à beaucoup d’endroit le sable est profond et les vélos ne sont pas du tout adapter. On peut louer l’un ou l’autre à la journée. Prévoir pour 1 carriole 10 à 15 $ par jour . Nous on s’installe à l’hôtel Tharabargate très bon choix, j’ai déjà essayé aussi le Bagan hôtel dans Old Bagan au bord de la rivière , très beau jardin . Pour les temples il y en à des quantités incroyables plus de 2500 , impossible de tous les visiter faites confiance à votre guide pour les incontournables et puis s’arrêter au feeling pour les autres à chacun de mes passages j’ai fait des découvertes. Par contre bonnes adresses pour le couché de soleil : Shwesandan *** – Mingala Zedi un peu trop fréquenté **- Pya Thada **  . Prévoir au moins 3 jours sur place , on peut visitez en 2 jours plus de 15 pagodes mais il y a aussi des quantités d’autres choses intéressantes à voir comme le marché de Nyaung U ou on trouve tous les produits locaux , il y a une sympathique ambiance surtout du côté des tissus, Ils vendent aussi des laques au marché qui sont de bonne qualité et possibilité de négocier les prix , si vous voulez achetez des laques faites le à Bagan en visitant les ateliers , super choix et qualité comme partout prix à négocier. A voir aussi le super monastère de Nat Taung tout en teck . Un coup de cœur on peut y aller en carriole et faire un tour dans le petit village de Myinkaba , vous y trouverez aussi de jolies boutiques de laque. Si il vous reste du temps allez aussi à Salay vous traversé de très jolis paysages et villages de campagne. Si vous partez très tôt le matin c’est possible de faire la visite en 4H aller retour . On peut visitez le monastère de Yoke Sone et une ballade dans le bourg vous fera découvrir d’anciennes bâtisses de l’époque coloniale anglaise en mauvais état OK mais l’ensemble du site est assez psychédélique et vaut le détour. 




Jour 7 Mandalay / Amarapura

11042009

Amarapura grand moment de Zen attitude , 10h une cloche sonne et des centaines de moines sortent de partout et se rangent en file pour prendre leur dernier Repas de la journée. Les dons affluent de tout Mandalay pour nourrir cette grande communauté, le repas se fait au centre du village au millieu des bâtiments ou ils vivent les moines . Un moment exceptionnel qui si le tourisme se développe ne durera pas , on partage vraiment l’intimité de ce repas avec eux . Monastère de Shwé Inbin à voir aussi . Se renseigner car il y a de nombreux et très beaux monastères dans la régions et j’en ai vu certains dont je ne connnais même pas le nom . Idem pour les pagodes .

Vers 15H on file au Pont U-Bein même si c’est le cliché type de la Birmanie il a ses raisons , l’endroit est vraiment très beau et je conseille même d’y aller aussi au lever du jour et de consacrer plus qu’1 heure a cette visite , c’est l’occasion de se posé un instant et vous verrez des femmes qui pêchent à pieds au milieu du lac , des buffles qui traverse des parties non profondes , il est nettement moins fréquenter par les voyageurs et la lumière y est tout aussi belle, on est un peu assaillis pas les enfants qui tentent nous vendre toute sorte de choses mais les 400 premiers mètres passés que du rêve , une lumière magique , le pont tout en teck de récup de l’ancienne capitale INWA fait plus ou moins 1Km de long et il est très fréquenté par les villageois et les moines du coin. Je vous conseille de prendre une barque pour faire des photos du couché du soleil. Difficile de pas y retourner à chaque visite .




Jour 6 Mandalay / Mingun

11042009

Il est 10 H du mat , en route pour Mingun , juste devant le débarcadère ,il y a une cérémonie de mariage , les invités viennent à notre rencontre ,nous priant d’assister à leur fête et nous voilà à faire un brunch de mariage, les mariés sont très jeunes mais très beaux , nous auront d’ailleurs l’occasion de participer à de nombreuses festivités pendant notre périple, les Birmans sont vraiment très accueillants et curieux de tout . Pour arrivé à notre embarcation locale mais privée, réservée par Gulliver nous devrons traversé au moins 10 autres bateaux, et à chaque fois tout le monde nous salue , il y 11Km de navigation sur l’Irrawaddy pour rejoindre Mingun . Nous décidons de faire la visite du site qui est assez grand à bord d’un char à bœufs aussi inconfortable que drôle. A voir la plus grande Cloche Sonante du monde 8 mètres et 90 tonnes , On visite  la pagode inachevée en pierre rouge qui contraste avec la pagode Myatheindan éclatante de blancheur . Le site est interressant mais à choisir entre Mingun et Salay , je préfère Salay.







Vacances aux Saintes |
Pornichet location vacances... |
Saint-Symphorien, Village P... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thomas aux States
| SOMEONEHEALTH
| Gite du Fresne